Sélectionner une page

Il est possible d’effectuer un test ADN sans le consentement de la mère, mais il est peu probable qu’il soit retenu dans une situation judiciaire. Si l’enfant a moins de 18 ans, la mère doit généralement donner son consentement pour que le test puisse être effectué. Si l’enfant en question a plus de 18 ans, le consentement de la mère n’est pas nécessaire.

Si le test ADN en question n’est effectué que par curiosité, il peut être effectué physiquement. Toutefois, si vous souhaitez effectuer un test de paternité pour des raisons juridiques, le consentement de la mère est presque toujours requis. Si la mère refuse de participer, il est parfois possible d’obtenir une ordonnance du tribunal pour la forcer à participer.

Engager un avocat spécialisé en droit de la famille pour vous aider dans les poursuites judiciaires concernant le père est un excellent moyen de faciliter le processus. Si le tribunal estime que les faits présentés sont convaincants, il peut ordonner un test ADN. Si la mère refuse de donner son consentement pour quelque raison que ce soit, c’est un moyen simple de contourner son absence de consentement. Avec une ordonnance du tribunal, vous pouvez facilement procéder au test ADN  fiable sans aucun type de consentement de la mère.

TESTS ADN PRIVÉS

Le moyen le plus simple de réaliser un test de paternité qui ne nécessite pas le consentement de la mère est de faire appel à un kit de test ADN privé. Si vous êtes simplement curieux de connaître votre statut paternel ou votre généalogie et que vous ne souhaitez pas porter la situation devant les tribunaux, ces tests sont un excellent moyen de dissiper toute curiosité. Ils sont relativement faciles à acquérir et peuvent être trouvés dans divers magasins de détail ou sur Internet. Après avoir utilisé le kit de test privé, vous l’envoyez à un laboratoire d’ADN qui vous enverra les résultats par courrier dans les jours qui suivent. Ces tests peuvent être effectués par prélèvement sanguin ou par écouvillonnage de la joue, selon vos préférences.

Si vous utilisez ces tests sans l’ADN de la mère, le laboratoire se contente de comparer les gènes du père avec ceux de l’enfant. Cela peut prendre plus de temps en fonction de la complexité de l’ADN. Si l’ADN du père représente la moitié de l’ADN de l’enfant, alors il est légalement le père de l’enfant en question. S’il n’y a pas d’ADN commun, alors il n’est pas légalement le père biologique de l’enfant.

Il faut savoir que ces tests peuvent tenir la route devant les tribunaux, mais c’est peu probable, surtout sans le consentement de la mère. Il est préférable d’utiliser ces tests pour résoudre toute curiosité que les parties participantes pourraient avoir.

Avant d’acheter un kit ADN à domicile, assurez-vous que le coût des documents relatifs aux résultats est inclus dans le coût de votre test ADN. Certains kits de test n’incluent PAS le coût des documents de résultat, ce qui vous oblige à payer encore plus cher avant de pouvoir obtenir vos résultats. Ne tombez pas dans ce piège ! Il est également important que vous connaissiez la réputation du laboratoire auquel vous confiez votre ADN. Soyez toujours certain que le laboratoire que vous choisissez est accrédité ISO 17025 et AABB pour garantir la meilleure qualité de travail.

TESTS D’ADN LÉGAUX

Si vous souhaitez faire effectuer un test ADN légal dans un laboratoire qui peut tenir la route devant un tribunal, les deux parties doivent fournir une preuve de leur identité avant que la procédure ne puisse commencer. Il doit également y avoir un témoin indépendant lors du prélèvement de l’échantillon pour s’assurer qu’il n’y a pas d’acte criminel. Ces tests d’ADN coûtent plus cher que les tests d’ADN domestiques ou privés, mais si vous voulez être sûr que le test ne tiendra pas la route au tribunal, le test légal en vaut la peine.

Il est recommandé de faire un test ADN légal de paternité si les résultats sont recherchés pour résoudre des questions juridiques. Les tests légaux suivent un ensemble de règles et de procédures strictes qui ne sont pas requises par les simples tests ADN à domicile. C’est en raison de ces procédures que ces tests sont supérieurs aux tests de paternité à domicile.

Il existe des moyens de procéder à un test ADN sans le consentement de la mère, mais pour que les résultats soient valables devant un tribunal, il faut un consentement ou une décision judiciaire.Travailler en étroite collaboration avec un avocat pour déterminer le statut juridique de votre prétendu enfant est l’une des façons les plus probables de résoudre le problème de la paternité. Si aucune action en justice n’est souhaitée, il est facile de faire un test de paternité sans le consentement de la mère grâce à des kits de test ADN à domicile.